Château de Careil

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Aux portes des marais salants de Guérande et de La Baule, le Château de Careil, Inscrit aux Monuments historiques, cache un passé tumultueux. Sous des airs de manoir Renaissance, l’édifice fait presque oublier qu’il a été un site défensif. Haut lieu protestant au XVIe siècle, il porte encore les marques des heures troubles des guerres de religion.

Le château de Careil a été un site défensif au XIVe siècle, époque dont il a conservé un chemin de ronde avec ses mâchicoulis. Il fut érigé en châtellenie en 1572 ce qui lui conférait de nombreux droits tel que la haute justice, avec ses gibets à quatre piliers, le droit de four et le droit de marché. Du XVIe siècle il a gardé une aile Renaissance Bretonne. Fief protestant à cette époque et lieu de culte et de refuge pour les calvinistes, il fut en effet attaqué et pillé par la Ligue Catholique et remanié peu après. En 1699 le château est saisi et vendu aux enchères à une famille catholique. Une troisième aile brûle au XVIIIe siècle lors d’un incendie accidentel. Paul Féval (écrivain du  » Bossu « ) séjourna à Careil en 1850.

Après le passage de plusieurs familles (dont Careil constituait souvent la dot) il a été transformé en restaurant à la réputation frivole au début du XXe siècle (1924) : « l’Auberge Fameuse « .

Advertisements

Une réponse à “Château de Careil

  1. Pingback: Château de Careil | Le Malouin | Scoop.it·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s