Synopsis

Histoire complète en 58 planches avec un dossier historique sur les Corsaires de Saint-Malo en huit pages.

Un bateau corsaire français est amarré au port depuis longtemps, au point d’être devenu une sorte d’hôtel pour son équipage… Celui-ci est au chômage depuis deux ans à la suite d’un accord de paix signé entre la Grande-Bretagne et la France. Les corsaires sont même surveillés par la marine royale. L’équipage s’ennuie, le capitaine Roscoff déprime et la belle Gwenola la Teigne fait du zèle pour s’occuper : elle n’arrête pas de se trouver des missions imaginaires.

Des marins, qui pêchent au filet au large, découvrent une bouteille qu’ils rapportent au capitaine. Son second, un vieux au grimoire, lui dit que ces histoires de bouteilles, c’est du déjà-vu et que les cartes au trésor sont des blagues de l’ennemi pour éloigner les corsaires de leur vrai but : capturer des navires anglais ! Le capitaine ouvre la bouteille, un djinn en sort ! Il s’agit de Sharaf Edin, un lointain cousin égaré du génie du célèbre Aladin.

Le djinn s’adresse au capitaine et lui demande de formuler trois vœux comme le veut la tradition, mais à une condition : le capitaine s’engage à le ramener ensuite dans la Mer rouge d’où il pourra rejoindre sa ville natale. Le vieux au grimoire lui rétorque qu’il a déjà lu cette histoire dans un livre barbaresque. Sharaf Edin le contredit et lui rappelle que c’est l’histoire de son cousin Aladin ! Aussi ajoute-t-il que les conteurs l’ont toujours oublié car personne n’avait encore retrouvé sa bouteille.

Il jure sur ce qu’il a de plus cher à ses yeux qu’après l’avoir déposé dans la Mer rouge, la Grande-Bretagne et la France rompront leur traité. Ainsi, le capitaine pourra de nouveau s’attaquer aux navires de la perfide Albion.

L’équipage se réunit pour prendre une décision. Grimm Oyres, le vieux au grimoire, leur raconte que sur l’île de l’Espadon Rackham le cruel a caché un fabuleux trésor. Le djinn pourrait les aider à devenir riche une fois pour toute !

Sharaf Edin accepte de réaliser ce vœu mais il prévient le capitaine qu’une fois qu’ils seront sur cette île, l’aventure ne concernera que l’équipage et lui seul. Le vieux au grimoire lui rappelle que son cousin faisait apparaître des trésors aux personnes qui prononçaient des souhaits. Sharaf Edin lui rétorque que les temps changent et surtout que le cours du vœu n’est plus le même par les temps qui courent.

En mer, le navire prend la direction de l’île de l’Espadon après avoir semé une frégate de la marine royale et deux trois-mâts anglais. Sur leur route, ils croisent des pirates de la pire espèce : la bande de Jack Raffle-tout, le voleur des mers froides. Une terrible bataille navale s’engage entre les deux bateaux… L’équipage du capitaine La Guigne réussit à endommager le grand mât du navire de Jack Raffle-tout. Ils partent très rapidement sans demander leur reste !

Intrigué, Jack Raffle-tout soupçonne son rival d’être sur un très gros coup. Il fait réparer son mât puis le suit grâce à Albert, son goéland espion. L’île de l’espadon est enfin en vue… Sharaf Edin annonce au capitaine que son premier vœu est exaucé : il l’a conduit sans encombre à l’endroit qu’il souhaitait ! C’est aux hommes d’équipage qu’il convient de trouver le trésor sans son aide bien sûr. Il ajoute que le navire reste protégé tant qu’il s’y trouve… Jack Raffle-tout débarque de l’autre côté de l’île de l’Espadon dans une crique sauvage. Les habitants de l’île observent ce manège pour le moins curieux. Ils préparent un accueil digne des deux capitaines.

Le chef de ce village est le petit-fils Rackham le cruel. Le trésor est une ruse qui permet aux villageois d’attirer des navires pour les dépouiller… Les deux groupes de pirates commencent la visite de l’île sans savoir ce qui les attend. Ainsi les indigènes s’occupent-ils des hommes de Jack et sont capturés. Le village fête la capture des pirates sans savoir que les hommes de la Guigne les surveillent. Que doivent-ils faire ? Sauver les pirates d’une mort certaine ou s’occuper de leur affaire ? Ils votent et choisissent de continuer leur chemin…

Ils ne trouvent pas le trésor… Un vieux leur apprend que c’est un mensonge pour attirer les pirates. Ils repartent dégoûtés. Sur la plage, ils aperçoivent des hommes de Jack qui viennent d’être libérés par des hommes à eux qui étaient restés sur le navire. Ils ont même capturé le chef du village…

Sharaf Edin dit qu’il ne peut rien faire car il n’aime pas la violence et cela lui est interdit par ailleurs. Ils tirent au canon mais en vain…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s